Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Cœur de la Vie

Le Cœur de la Vie

Épanouissement personnel - Naturopathie - Couple - Cuisine - fonctionnement du corps humain -

Publié le par Rachel
Publié dans : #Naturopathie
Hygiène de vie de la femme enceinte : le rôle du médecin :

Même en pleine forme la femme enceinte doit se faire suivre régulièrement.

Ces consultations, obligatoires, permettront au médecin de veiller au bon déroulement de la grossesse.

 

Suivi médical de la grossesse pris en charge

- 7 visites obligatoires (chez le médecin ou la sage-femme)

- 1 visite avant la fin du 3ème mois

  • 1 visite par mois à partir du 4ème mois (4ème mois)
  • Examen obstétrical, contrôle de la prise de poids et de la PA
  • Recherche de glucose et albumine

- 1 entretien prénatal individuel ou en couple

- 7 séances de préparation à la naissance (il en existe différent types)

- 1 visite obligatoire après la naissance

 

Trois échographies sont recommandées :

La 1ère  échographie : est recommandée à 12 semaines d’aménorrhée.

Cette échographie permet de contrôler le développement du fœtus, connaître la date précise de la grossesse, repérer l'existence de plusieurs fœtus, dépister certaines malformations et les risques d'anomalies.

 

La 2ème échographie : est prévue entre la 20ème et 22ème semaine d’aménorrhée.

Elle analyse en détail l’anatomie du fœtus et permet très souvent de découvrir le sexe du bébé.  

 

La 3èmé échographie : est prévue entre la 32ème et la 34ème semaine d'aménorrhée, elle permet de dépister des anomalies et malformations non identifiées lors des échographies précédentes, ainsi que de dépister les retards de croissance du fœtus et enfin de préciser la position du bébé dans l'utérus.

 

Les différentes analyses pendant la grossesse :

- Bilan sanguin prénatal

  • Groupe sanguin et rhésus
  • Anticorps de la rubéole, toxoplasmose, syphilis...
  • Hépatite C et SIDA (si accord)

- Facteurs de risques de la trisomie 21

- Test au sucre au cours du 5ème mois (pas obligatoire mais fortement recommandé pour le dépistage du diabète

- Contrôle de la toxoplasmose

- Analyse d’urine :

  • ECBU (albumine, sucre, infections urinaire)

- Prélèvement vaginal : pour rechercher les infections

- Examens de recherche de maladies génétiques

- Consultation d’anesthésie : en prévision de besoin lors de l’accouchement

 

Pour les grossesses sous surveillance :

- Diagnostic prénatal pour caryotype fœtal 

  • Amniocentèse : permet de réaliser un caryotype, à partir des cellules présentes dans le liquide amniotique et de vérifier les chromosomes de l'enfant à naître

- Diagnostic prénatal des malformations

  • Échographie

- Biopsie des villosités chorioniques : au niveau du placenta

- Embryoscopie : examen direct de l'embryon pendant les deux premiers mois de la grossesse

- Diagnostic préimplantatoire : permet de détecter la présence d'éventuelles anomalies génétiques ou chromosomiques dans les embryons conçus après fécondation in vitro

 

Les maladies infectieuses à surveiller :

- La rubéole : n’a pas de gravité chez l’enfant mais est grave si elle est contactée pendant les 3 premiers mois de grossesse. Passé ce délai, les risques sont moindres.

- La toxoplasmose : est une infection transmise par les animaux particulièrement dangereuse pour le fœtus.

Son dépistage est obligatoire lors de la déclaration de grossesse.

Si la future maman n’est pas immunisée contre la toxoplasmose, un certain nombre de précautions s’imposent :

  • Eviter les aliments crus d’origine animale (lait, fromages, viandes, poissons, charcuteries, poissons fumés, surimi...)
  • Se laver les mains à l’eau et au savon avant chaque repas ; veiller à l’hygiène des instruments de cuisine, des éviers, du réfrigérateur et des plans de travail et laver les fruits, les légumes, les herbes aromatiques
  • Cuire suffisamment les produits d’origine animale

- Attention aussi à la listériose (ou listéria), la syphilis et l’hépatite B

 

L’incompatibilité rhésus entre le père et la mère :

Si la mère est rhésus - :

- Avant chaque grossesse, vérifier la présence d’agglutinines irrégulières

- Recherche d’agglutinines irrégulières au début de toute grossesse et en cours de grossesse

- Injection de sérum anti-D après chaque accouchement

 

Les infections urinaires :

Assez fréquente chez la femme enceinte dû à un excès de sucre dans les urines et à une vidange incomplète de la vessie.

Elle se  présente par des douleurs pubiennes, une envie fréquente d’uriner, des brûlures en urinant

Pratiquer un ECBU tous les mois et prise d’antibiotiques (ou HE de pépin de pamplemousse)

 

Le diabète : peut avoir plusieurs complications de la grossesse :

- Diabète gestationnel : appelé aussi "diabète de grossesse", survient chez la femme enceinte vers la fin du 2e trimestre. Il peut durer le temps de la grossesse

- Diabète pré gestationnel : existant avant la grossesse mais parfois méconnu

Risque pour la mère : hypertension, problèmes cardiovasculaires..

Risques pour le bébé malformations nerveuses ou cardiaques, risques de bébés trop gros ou accouchement prématuré.

 

Naturopathie : le risque de diabète gestationnel augmente avec l’âge tardif des mamans.

Il est lié à la sédentarité et à une alimentation grasse et industrialisée.

=> Activité physique, alimentation équilibrée, arrêt des feux aliments, soutenir le pancréas (curcuma, réglisse, prêle des champs, origan, pissenlit, gingembre..)

 

Hypertension, toxémie, éclampsie

Ce sont les complications les plus redoutées de la grossesse

- Hypertension artérielle : augmentation anormale de la pression du sang sur la paroi des artères

- Toxémie gravidique ou  pré-éclampsie : est une hypertension artérielle gravidique qui apparaît dans la deuxième moitié de la grossesse

- Hypertension associée à une protéinurie (protéines dans les urines)

  • Anomalie de la coagulation, chute des plaquettes, troubles hépatiques, hyperuricémie (taux excessif d'acide urique dans le sérum sanguin)
  • Retard de croissance intra-utérin, naissance prématurée

- Éclampsie : est une crise convulsive généralisée survenant chez une femme enceinte dans un contexte d'hypertension gravidique

- Stade ultime de la toxémie gravidique :

  • Crise convulsive par atteinte cérébrale secondaire à l’hypertension,

Naturopathie : conduite hygiéno-diététique saine, constante, avant et pendant la grossesse pour éviter la toxémie, repos, calme, éviter le froid, régime désodé complet.

Fruits, légumes, sauna (jusqu’au 8ème mois si habituée), limiter les protéines.

 

Naissances prématurée :

-Béance du col : Le traitement consiste à fermer le col par un fil solide (cerclage) dès le troisième mois et est enlevé au cours du 9ème mois

- Placenta préavia : le placenta se forme dans la portion inférieure de l'utérus et couvre le col de l'utérus, ce qui empêche l'accouchement vaginal du bébé

- Môle hydatiforme : due à une anomalie survenue lors de la fécondation qui entraine un développement anormal du placenta

- Tumeur bénigne formée par la dégénérescence des villosités du placenta

- Saignements, altération de l’état général, vertiges

- Utérus trop gros, mou, kystes ovariens.

- Risque d’évolution cancéreuse

Commenter cet article

Qui suis-je ?

© Photo Jean-Noël Martin www.jnphotoparis.book.fr"Bien dans ma tête, bien dans mon corps, bien dans mon cœur ! " est ma devise.

 

Je vous propose de devenir créateur de votre vie !

 

Je m'appelle Rachel Durant et j'ai 47 ans.

 

Je suis thérapeute holistique, diplômée en Relation d'Aide à l'École "Ecoute Ton Corps" de Lise BOURBEAU et étudiante en naturopathie à ISUPNAT.

 

Je consulte aussi par téléphone et par Skype alors n'hésitez pas à me contacter !

 

 

 

Hébergé par Overblog