Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Cœur de la Vie

Le Cœur de la Vie

Épanouissement personnel - Naturopathie - Couple - Cuisine - fonctionnement du corps humain -

Publié le par Rachel
Publié dans : #Naturopathie
Les protéines animales ou végétales

 

Le rôle des protéines est de réparer les tissus.

Ils sont nécessaires à la synthèse des hormones et des neuromédiateurs.

La viande, les poissons et les œufs sont des bonnes sources de protéines.

 

La production de viande à doubler en 40 ans et est même passé à 6 fois supérieure en 55 ans !

 

1 kg de viande de bœuf demande 7 kg de céréales et 20 000 litres d’eau.

1 kg de porc demande 4 kg de céréales.

1kg de poulet demande 2 kg de céréales.

 

Les inconvénients de la viande

- La viande contient 21 fois plus d’Oméga 6 que d’Oméga 3

- Elle est trop riche en acides gras saturés

- En cas d’excès, elle est source de maladies cardio-vasculaires, de putréfactions intestinales, de maladies intestinales comme le cancer du côlon, de pathologie de surcharge, d’acidification du terrain et de surcharge des reins et du foie.

 

Quelles protéines pour limiter la consommation d’acides gras saturés (AGS) ?

La viande :

- Le canard est intéressant pour sa richesse en acides gras mono insaturés (AGMI)

- La viande blanche doit se manger sans la peau

- L’agneau est intéressant pour ses AGMI

- Le veau contient essentiellement des AGS

- Le porc contient des toxines de type histamine et est peu intéressante du point de vue nutritionnel

- Le lapin est une viande maigre mais trop riche en purine (acidifiante)

 

Le poisson :

- Le poisson est moins gras que la viande même pour les poissons gras.

- Il est plus digeste et contient plus d’Oméga 3 et de minéraux que la viande.

- Les protéines du poisson sont moins acidifiantes

- Préférer les petits poissons de surface (sardines, colin et bars de ligne) et fruits de mer ; éviter les gros poissons de fond (flétan, lieux, thon)

 

Les protéines végétales :

Leur principal inconvénient est qu’ils ne contiennent pas tous les acides aminés (précurseur des neurotransmetteurs).

Les céréales manquent de lysine et les légumineuses manquent de méthionine.

Le régime végétarien demandera l’association de 1/3 de légumineuse avec 2/3 de céréales mais pas forcément lors du même repas (pour cause de assimilation difficile) mais dans la même journée

Le quinoa et le sarrasin contiennent toutes les AA essentielles ainsi que les amandes, les noisettes....

Les graines de chia contiennent 40 % de protéines avec tous les AA essentielles

 

Les œufs :

Sont des aliments complets qui contiennent toues les AA essentielles dans le jaune liquide.

-> Manger les œufs à la coque, le blanc cuit (sinon iil nhibe la vit B2)

Un œuf à la coque = 2 heures de digestion, un œuf dur = 8 heures de digestion

 

Conseils de consommation

Il est conseillé de varier les sources de protéines :

- Viande rouge, 1 fois par semaine (sauf en cas de fermentations intestinales)

- Viande blanche, 2 à 3 fois par semaine

- Poisson 2 à 3 fois par semaine (en alternant poisson blanc et poisson gras)

- Préférer les protéines animal le midi et les végétales le soir

- préférer de petites portions : viande 75 à 100g ; poisson 100 à 150g

- Rester vigilant sur la provenance et la qualité

- éviter la charcuterie et les produits reconstitués

 

Le soja :

Le soja est consommé depuis des siècles sous diverses formes et préparations.

Il est critiqué pour ses éventuels effets nutritionnels :

- facteur antitrypsine :

  • Empêche l’assimilation des protéines et fatigue le pancréas
  • Inhibiteur de trypsine (désactivé par la cuisson mais pas par la lactofermentation)

- Effet goitrogène (interaction avec la thyroïde mais pas de lien avéré avec tests anormaux de la thyroïde mais attention au régime végérarien)

- Effet déminéralisant par l’acide phytique

- Effet hormonal : isoflavones de soja (synthétisé par les plantes à partir d’AA soluble dans l’eau)

 

De façon générale, tout est dans la quantité, être raisonnable !

Le soja a un rôle régulateur hormonal et non de substitut ostrogénique.

Contre-indications absolues : hémorragie génitale, personne sous tamoxifène (chimiothérapie)

Contre- indications relatives : accident thombo-embolique, troubles thyroïdiens soignés par Levothyrox, tumeur maligne hormono-dépendante et antécédent du cancer du sein.

Le saja aurait aussi des effets positifs sur les cancers.

 

Commenter cet article

Qui suis-je ?

© Photo Jean-Noël Martin www.jnphotoparis.book.fr"Bien dans ma tête, bien dans mon corps, bien dans mon cœur ! " est ma devise.

 

Je vous propose de devenir créateur de votre vie !

 

Je m'appelle Rachel Durant et j'ai 47 ans.

 

Je suis thérapeute holistique, diplômée en Relation d'Aide à l'École "Ecoute Ton Corps" de Lise BOURBEAU et étudiante en naturopathie à ISUPNAT.

 

Je consulte aussi par téléphone et par Skype alors n'hésitez pas à me contacter !

 

 

 

Hébergé par Overblog