Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Cœur de la Vie

Le Cœur de la Vie

Épanouissement personnel - Naturopathie - Couple - Cuisine - fonctionnement du corps humain -

Publié le par Rachel
Publié dans : #Développement personnel
Les étapes de la formation du masculin chez les enfants

Nous avons tous en nous un féminin et un masculin ayant chacun leurs rôles.

Je parle donc du masculin intérieur et du féminin intérieur.

Une femme peut avoir plus de masculin en elle comme un homme peut avoir plus de féminin en lui.

A noter malgré tout que notre relation avec les hommes et avec les femmes est le reflet de notre masculin et féminin intérieurs.

 

Le masculin est relié au ciel et le féminin à la terre.

La puissance masculine va vers l’extérieur, la puissance féminine va vers l’intérieur.

Le masculin a pour rôle de protéger le féminin et lorsque le féminin est blessé, la puissance masculine le protège en mettant une cuirasse.

Le rôle du féminin est de percevoir le danger et celui du masculin de protège.

Les cuirasses sont créées par des tensions musculaires et plus une personne est blessé, plus elle sera cuirassée.

Certaines personnes font beaucoup de musculation pour se protéger de leur hypersensibilité afin de se durcir et devenir insensible.

Lorsque le masculin n’est pas assez fort, la personne est hypersensible.

Le corps d’une personne se cuirasse inconsciemment, la forme du corps provoque des tensions musculaires et le corps devient souffrant.

 

L’enfant intérieur s’imagine qu’il a besoin d’être protégé.

Nous avons besoin de cuirasse pour survivre, merci à notre masculin.

A un moment le corps demande à laisser tomber les cuirasses -> besoin de faire un travail sur soi.

On apprend à se protéger avec le masculin intérieur au lieu de se protéger de l’extérieur.

Le féminin a besoin de se sentir protéger par le masculin (masculin bienveillant).

Parfois le masculin surprotège le féminin et fini par le chasse, l’emprisonner, l’étouffer dans le but de le protéger -> le masculin juge et ne voit plus la puissance féminine.

Le masculin n’est plus juste et perd son temps à protéger le féminin, toute l’énergie y passe et le masculin n’a plus d’énergie pour aller de l’avant, il est coupé de la sensibilité du féminin et devient dure et violent.

Lorsque le féminin est guéri, il se rapproche du masculin.

Devenir masculin c’est apprendre à aller dans le monde extérieur.

 

L’étape zéro du masculin est d’apprendre le détachement de ses parents céleste, de descendre sur la Terre et d’accepter les parents terrestres.

 

1) Naissance : détachement de la mère, le défi est de sortir du ventre de la mère pour aller dans le monde

 

2) 9 mois : apprendre à marcher, l’enfant peut avoir peur de se tenir debout, de marcher (confiance en soi), découvrir ce qu’il y a autour de maman pour revenir dans ses jupons (masculin explorateur), le parent peut avoir peur de cette étape et empêcher l’enfant de se masculiniser

 

3) L’enfant dit « non » à sa mère, il développe son individualité, respecter l’enfant qui dit « non » il protège son intériorité.

Si le parent refuse, l’enfant est soumis à l’autorité, avoir une attitude ouverte développe la confiance en lui, son individualité.

 

4) l’âge où l’enfant se détache de la mère pour aller vers le père.

Le père enseigne le danger et comment s’en protéger.

Le père doit faire vivre à l’enfant des expériences nouvelles à l’extérieur pour qu’il apprenne à ne pas avoir peur du monde.

Le père a la mission de développer la confiance en soi de son enfant.

Idéalement, le père doit sortir sans la mère pour que l’enfant découvre autre chose, prenne des risques sans que sa maman le couve.

En effet en cas d’accident le père dédramatise la situation et la mère dramatise ; la femme enseigne trop de peur lorsqu’elle apprend l’aventure aux enfants.

 

5) 7 ans : le rôle de la mère (maternage) se termine.

Rituelle de coupure du cordon psychologique avec le père (rôle du père).

L’enfant apprend à répondre à ses besoins en présence de ses parents s’il a besoin d’aide, on l’encourage.

 

6) 8 ans /16 ans : besoin de se séparer de ses parents.

Premiers combats, si l’enfant a été encouragé à se respecter, à dire « non », il sera capable de trouver sa place sinon, il sera une proie.

L’enfant persécuté a besoin d’apprendre à prendre sa place et non d’être défendu c’est le prémisse du guerrier.

 

7) 17 ans /21 ans : sortir de son cocon, créer un chez soi et prendre sa place, masculin indépendant et libre.

 

Tous ces détachements de la mère aident à se masculiniser et c’est le rôle du père de le faire.

Si on enlève trop vite l’enfant des bras de la mère, il est en danger, le masculin peut être paralysé et nuire au développement de la masculinité.

Certaines mères gèrent et contrôlent trot leurs enfants, elles castrent l’énergie masculine de leurs fils deviennent féminin.

Source: enseignement de Sylvie Bérubé

Commenter cet article

Qui suis-je ?

© Photo Jean-Noël Martin www.jnphotoparis.book.fr"Bien dans ma tête, bien dans mon corps, bien dans mon cœur ! " est ma devise.

 

Je vous propose de devenir créateur de votre vie !

 

Je m'appelle Rachel Durant et j'ai 47 ans.

 

Je suis thérapeute holistique, diplômée en Relation d'Aide à l'École "Ecoute Ton Corps" de Lise BOURBEAU et étudiante en naturopathie à ISUPNAT.

 

Je consulte aussi par téléphone et par Skype alors n'hésitez pas à me contacter !

 

 

 

Hébergé par Overblog