Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Cœur de la Vie

Le Cœur de la Vie

Épanouissement personnel - Naturopathie - Couple - Cuisine - fonctionnement du corps humain -

Publié le par Rachel
Publié dans : #fonctions du corps humain
Le système génital : les fonctions et le cycle de la femme

L’ovogénèse et le cycle ovarien

A la naissance de la femme tous les ovocytes sont déjà formés mais sa capacité à libérer des ovules ne commence qu’à la puberté et cesse à la ménopause.

 

La méiose (division nucléaire spécialisée) à lieu dans les ovaires et produit les cellules sexuelles femelles, elle s’appelle l’ovogenèse.

 

A la puberté, l’adénohypophyse commence à sécréter la FSH qui incite de nombreux follicules primaires à se développer et à murir chaque mois, c’est le commencement de l’ovulation mensuelle.

 

Lorsqu’un follicule ovarique stimulé par la FSH grossit, du liquide s’accumule dans sa cavité centrale appelée l’antrum folliculaire et l’ovocyte primaire qu’il contient reprend le cour de la méiose.

La poursuite de sa première division méiotique produit deux cellules de volume différent.

La plus grosse des deux cellules est l’ovocyte secondaire et l’autre minuscule est le globule polaire.

 

Il faut 14 jours pour parvenir à son stade de maturation et l’ovulation à lieu à peu près au 14 jours du cycle en réponse à une brusque montée de LH.

La LH n’enclenche pas que l’ovulation, elle entraine aussi la transformation du follicule rompu en une structure glandulaire appelée corps jaune.

Si un spermatozoïde pénètre dans l’ovocyte secondaire, le noyau de l’ovocyte complètera sa deuxième division méiotique et donnera naissance à un autre globule polaire et un ovule.

Une fois l’ovule formé, ses 23 chromosomes s’uniront avec ceux de spermatozoïde pour former le noyau de l’ovule fécondé qui sera la toute première cellule d’un nouvel individu.

Si aucun spermatozoïde ne pénètre dans l’ovocyte secondaire, celui-ci dégénère

 

La méiose chez la femme produit un ovule fonctionnel et trois minuscules globules polaires non fonctionnels qui se détériorent et meurent rapidement.

 

L’ovule est une grosse cellule non mobile dont l’abondante réserve de nutriments servira à nourrir l’embryon en voie de développement jusqu’à ce qu’il s’implante dans l’utérus.

 

Le cycle menstruel

Le cycle menstruel est la série de modifications cycliques subies par l’endomètre chaque mois en réponse aux variations des taux sanguins des hormones ovariennes.

En général le cycle ovarien de la femme dure 28 jours et l’ovulation a lieu de 14èm jour.

 

Jours 1 à 5, phase menstruelle :

La couche fonctionnelle qui tapisse la surface du revêtement épais de l’endomètre se desquame et provoque des saignements qui durent de 3 à 5 jours.

Le sang, qui constitue l’écoulement menstruel, s’écoule par le vagin.

Au jour 5, les follicules ovariques en développement commence à produire à nouveau des œstrogènes.

 

Jours 6 à 14, phase proliférative :

Les œstrogènes libérés en grande quantité par les follicules en développement dans les ovaires stimulent la couche basale de l’endomètre à reconstituer une nouvelle couche fonctionnelle.

L’endomètre devient épais et bien approvisionné en sang.

L’ovulation à lieu à la fin de cette phase en réponse à une brusque augmentation de LH.

 

Jours 15 à 28, phase sécrétoire :

L’augmentation du taux de progestérone, sécrétée par le corps jaune de l’ovaire, agit sur l’endomètre et augmente sa vascularisation.

La progestérone agit sur les glandes utérines, qui commencent à sécréter des nutriments qui soutiendront l’embryon, s’il y a fécondation, jusqu’à ce qu’il soit implanté.

S’il y a eu fécondation, l’enveloppe de l’embryon produit la hCG, une hormone proche de la LH, qui incite le corps jaune à continuer de sécréter ses hormones.

S’il n’y a pas eu de fécondation, le corps jaune commence à dégénérer vers la fin de cette phase, lorsque le taux de LH diminue.

En raison de la chute des taux sanguins d’hormones ovariennes, les vaisseaux sanguins n’alimentent plus en nutriment et oxygène, les cellules endométriales commencent alors à mourir, ce qui donne lieu à la menstruation.

 

Bien que le cycle menstruel ne dure pas toujours 28, la période entre l’ovulation et le début de la menstruation dure presque toujours entre 14 et 15 jours.

 

 

 

 

 

La production d’hormone par les ovaires

Lorsque les ovaires commencent à produire des ovules à la puberté, la production d’œstrogène s’amorce elle aussi et déclenchent l’apparition des caractères sexuels secondaires féminin.

La seconde hormone ovarienne est la progestérone sécrétée par le tissu glandulaire du corps jaune tant que la LH est présente.

La progestérone agit de concert avec les œstrogènes dans l’établissement du cycle menstruel mais ne contribue pas au développement des caractères sexuels secondaires.

La progestérone exerce ses principaux effets pendant la grossesse où elle contribue au maintien de celle-ci et prépare les seins à la lactation.

Souces: "Biologie humaine" Elaine N Marieb

Commenter cet article

Qui suis-je ?

© Photo Jean-Noël Martin www.jnphotoparis.book.fr"Bien dans ma tête, bien dans mon corps, bien dans mon cœur ! " est ma devise.

 

Je vous propose de devenir créateur de votre vie !

 

Je m'appelle Rachel Durant et j'ai 47 ans.

 

Je suis thérapeute holistique, diplômée en Relation d'Aide à l'École "Ecoute Ton Corps" de Lise BOURBEAU et étudiante en naturopathie à ISUPNAT.

 

Je consulte aussi par téléphone et par Skype alors n'hésitez pas à me contacter !

 

 

 

Hébergé par Overblog