Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Cœur de la Vie

Le Cœur de la Vie

Épanouissement personnel - Naturopathie - Couple - Cuisine - fonctionnement du corps humain -

Publié le par Rachel
Publié dans : #fonctions du corps humain
Le système lymphatique et les défenses de l'organisme: la réaction immunitaire humorale

Un lymphocyte B immunocompétent, pas encore mature est stimulé pour devenir fonctionnel lorsqu’un antigène se lie aux récepteurs de sa membrane.

Le lymphocyte se met à se multiplier pour former une armée de cellules identiques dotées des mêmes récepteurs spécifiques.

La plupart des lymphocytes B deviennent des plasmocytes et les autres deviennent des cellules mémoires qui permettront de provoquer une réaction humorale presque immédiate à la rencontre du même antigène : la réaction immunitaire secondaire.

 

- L’immunité humorale active naturelle : est acquise lors de la mise en contact avec un antigène

- L’immunité humorale active artificielle : est une immunité acquise par un vaccin

- L’immunité humorale passive naturelle : pendant la grossesse ou l’allaitement, les anticorps passent directement de la mère à l’enfant

- L’immunité humorale passive artificielle : est l’injection des anticorps d’une autre personne

 

La réaction immunitaire à médiation cellulaire

Les lymphocytes immunocompétents sont activés pour former un clone lorsqu’il se lie à un antigène reconnu.

Les lymphocytes ne sont pas capables de se lier à des antigènes libres.

Les macrophages doivent auparavant présenter à leur surface des fragments des antigènes transformés.

Cette présentation est essentielle l’activation de la sélection clonale des lymphocytes T.

Les cytokines libérées par les maccrophagocytes jouent un rôle important dans la réaction immunitaire.

 

Différents lymphocytes T :

- Lymphocytes T cytotoxiques : capables d’attaquer des cellules infectées par des virus, des cellules cancéreuses et des cellules étrangères

- Lymphocytes T auxiliaires : circulent dans l’organisme et recrutent d’autres cellules immunitaire

- lymphocytes T suppresseurs : libèrent des substances chimiques qui suppriment l’activité des lymphocytes T et B pour arrêter la réaction immunitaire

 

Quelques notions :

- L’excès de cholestérol et de triglycérides engorgent les voies lymphatiques. La circulation de lymphocytes se fait plus difficile d’où un ralentissement du système immunitaire

- Lien avec le cerveau :

  • les lymphocytes possèdent des récepteurs pour les neurotransmetteurs et produisent des neuropeptides qui sont reçus par le système nerveux
  • influence du stress qui se traduit par une augmentation des surrénales et une excitation de la thyroïde ainsi qu’une atrophie du thymus et des glandes lymphatiques

- Lien avec l’intestin :

  • 80 % des cellules capables de produire des anticorps sont dans l’intestin
  • Dans le système immunitaire du tractus digestif se trouve toutes les armes défensives dont nous disposons : LT, LB, macrophages
  • Une augmentation de la perméabilité intestinale entraine un passage accru de substances antigéniques, donc une baisse de la réponse immunitaire par épuisement ou réponse immunitaire anarchique et non contrôlée

Sources:cours ISUPNAT et "biologie humaine" Elaine N Marieb

 

Commenter cet article

Qui suis-je ?

© Photo Jean-Noël Martin www.jnphotoparis.book.fr"Bien dans ma tête, bien dans mon corps, bien dans mon cœur ! " est ma devise.

 

Je vous propose de devenir créateur de votre vie !

 

Je m'appelle Rachel Durant et j'ai 47 ans.

 

Je suis thérapeute holistique, diplômée en Relation d'Aide à l'École "Ecoute Ton Corps" de Lise BOURBEAU et étudiante en naturopathie à ISUPNAT.

 

Je consulte aussi par téléphone et par Skype alors n'hésitez pas à me contacter !

 

 

 

Hébergé par Overblog