Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Cœur de la Vie

Le Cœur de la Vie

Épanouissement personnel - Naturopathie - Couple - Cuisine - fonctionnement du corps humain -

Publié le par Rachel
Publié dans : #fonctions du corps humain
Le système endocrinien: les principaux organes endocriniens

Les glandes endocrines du corps :

- l’hypophyse

- la thyroïde

- les parathyroïdes

- les surrénales

- l’épiphyse (ou corps pinéal)

- le thymus

 

Les organes contenant du tissu endocrinien :

- le pancréas

- les ovaires

- les testicules

- les reins

- l’estomac

- le foie

- l’intestin grêle

- la peau

- le cœur

- le placenta 

 

Rôle de l’hypothalamus, glande centrale dans le système endocrinien :

L’hypothalamus fait le lien entre le système nerveux et le système endocrinien. 

Il a une fonction endocrine et est un important centre régulateur au niveau du système nerveux.

- au niveau nerveux, il intervient dans la régulation de la faim, de la soif, du comportement sexuel, de la température corporelle.

- au niveau endocrinien, il secrète 9 hormones  

L’hypothalamus reçoit en permanence des informations venant d’autres parties du système nerveux et des organes internes. Ces informations vont venir moduler son activité nerveuse et hormonale.

Avec l’hypophyse, l’hypothalamus joue un rôle important dans la croissance, le développement, le métabolisme et l’homéostasie. 

           

Localisation de l’hypothalamus et l’hypophyse et lien entre ces deux structures :

L’hypothalamus est situé au centre de la boite crânienne, entre le tronc cérébral et les deux hémisphères cérébraux.

L’hypophyse ou glande pituitaire est une petite glande située à la base du crâne, sous l’hypothalamus, dans la cavité osseuse appelée la selle turcique.

Elle est reliée à l’hypothalamus par une tige appelée tige pituitaire

Cette tige contient des vaisseaux sanguins et des fibres nerveuses. 

 

L’hypophyse 

L’hypophyse est une petite glande de la taille d’un raisin suspendue par la tige pituitaire à la partie inférieure de l’hypothalamus. Elle est constituée de deux lobes :

- l’adénohypophyse : lobe antérieur formé de tissu glandulaire

L’hypothalamus sécrète des hormones qui contrôlent la sécrétion de toutes les hormones antéhypophysaires soit en stimulant, soit en inhibant leurs sécrétions.

Ces hormones hypothalamiques gagnent directement l’adénohypophyse par les vaisseaux sanguins, ce qui permet une action rapide.

D’autres hormones en provenance des glandes cibles de l’adénohypophyse peuvent venir influencer la sécrétion des hormones antéhypophysaires, et le plus souvent par rétroaction négative. Cette action d’inhibition agit soit directement sur l’adénohypophyse, soit via l’hypothalamus.

Les hormones adénohypophysaires sont libérées dans la circulation  générale. 

  • l’hormone de croissance (GH ou STH)
  • la thyréostimuline (TSH)
  • l’hormone folliculostimulante (FSH)
  • l’hormone lutéinisante (LH)
  • la prolactine  (PRL)
  • la mélanostimuline  (MSH)
  • la corticostimuline  (ACTH) 

- la neurohypophyse : lobe postérieur formé de tissu nerveux

La posthypophyse est formée de prolongement de neurone et de gliocytes dont la partie centrale est située dans l’hypothalamus

La posthypophyse n’est pas une glande endocrine à proprement parler, elle stocke 2 hormones fabriquées par l’hypothalamus.

Ainsi, 2 hormones hypothalamiques sont libérées par des influx nerveux et gagnent la circulation générale au niveau de la posthypophyse :

  • l’ocytocine
  • l’hormone antidiurétique (HAD) 

 

  

La thyroïde                

La glande thyroïde a la forme d’un papillon dont les 2 lobes sont positionnés de part et d’autre de la trachée et qui s’unissent devant la trachée entre la base du cou et le cartilage tyroïde du larynx (pomme d’Adam).

Son apport sanguin est important : artères thyroïdiennes supérieure et inférieure qui proviennent des artères carotides

 

Les T3 et T4 sont fabriquées à partir de la tyrosine, un acide aminé et contiennent des atomes d’iode.

La thyroïde est la seule glande à stocker ses hormones en grande quantité (réserve correspondant à 3 mois de besoin).

Lorsque l’hypophyse sécrète la TSH, la thyroïde libère ses hormones.

- l’hyperthyroïdie : le métabolisme de base est augmenté. On note une augmentation de la fréquence cardiaque et de la pression artérielle, de la nervosité, une hyperémotivité, de l’insomnie, de l’hypersensibilité sensorielle, de la diarrhée, amaigrissement….

- l’hypothyroïdie : le métabolisme de base est abaissé. On note une baisse de la pression sanguine, une baisse du tonus musculaire, de la frilosité, des crampes musculaires, de la dépression, une certaine asthénie, fatigabilité, de la constipation, prise de poids… 

La thyroïde sécrète aussi la calcitonine

 

Les parathyroïdes

De la taille d’un grain de riz, elles sont situées à la face postérieure de la thyroïde.

On observe 2 glandes parathyroïdes par lobe thyroïdien : une supérieure et une inférieure.

Elles sont nécessaires à la vie et interviennent dans le métabolisme phosphocalcique. 

Les parathyroïdes sécrètent la Parathormone (PTH)  

 

 

Les glandes surrénales

Les glandes surrénales ont une forme triangulaire de 3 à 5 cm de côté et sont posées au-dessus des reins comme un chapeau

Elles n’ont aucun rapport fonctionnel avec les reins

Les glandes surrénales sont richement vascularisées 

 

Elles comprennent 2 parties distinctes l’une de l’autre :

- corticosurrénale, la partie périphérique formée de cellules épithéliales glandulaires, de capillaires sanguins et de tissu conjonctif.

Les corticosurrénales synthétisent trois grandes classes d’hormones stéroïdes (dérivées du cholestérol) appelées corticoïdes qui comprennent les minéralocorticoïdes, les glucocorticoïdes et les hormones sexuelles.

- l’aldostérone 

- Le cortisol  

- la DHEA 

 

- médullosurrénale : la partie centrale   

Ses cellules sont directement innervées par des neurones post-ganglionnaires du SNA. Les influx nerveux en provenance du SNA vont provoquer la libération d’hormones dans le sang par les cellules de la médullosurrénale.

Comme cette sécrétion est directement sous commande nerveuse, elle permet une réaction adaptative très rapide. 

La médullosurrénale sécrète principalement des hormones de la famille des catécholamines :

- la noradrénaline 

 

La glande pinéale :

La glande pinéale est située dans la boite crânienne. Elle est suspendue au toit de l’encéphale dans la cavité qui sépare les deux hémisphères du cerveau.

La glande pinéale sécrète entre autre la mélatonine

 

Le thymus :

C’est une glande située dans la partie supérieure du thorax et à l’arrière du sternum. Elle diminue avec l’âge. Pendant l’enfance le thymus sert d’incubateur pour la maturation des lymphocytes T

Le thymus sécrète la thymosine

 

Les gonades :

Chez la femme, les ovaires sont deux petits organes de forme ovale logés dans la cavité pelvienne.

Les ovaires synthétisent les œstrogènes et la progestérone.

Chez l’homme, les testicules sont suspendus dans une enveloppe attachée à la partie inférieure de l’abdomen, le scrotum.

Les testicules  synthétisent des androgènes dont la progestérone  

 

Le pancréas :

C’est une glande mixte, à la fois endocrine et exocrine.

La partie endocrine constitue formée par les ilots de Langerhans constitue 1 % de ses cellules.

Ces ilots sécrètent le glucagon et l’insuline

Sources: Cours ISUPNAT et "Biologie humaine" de Elaine N Marieb

 

   

 

 

 

Commenter cet article

Qui suis-je ?

© Photo Jean-Noël Martin www.jnphotoparis.book.fr"Bien dans ma tête, bien dans mon corps, bien dans mon cœur ! " est ma devise.

 

Je vous propose de devenir créateur de votre vie !

 

Je m'appelle Rachel Durant et j'ai 47 ans.

 

Je suis thérapeute holistique, diplômée en Relation d'Aide à l'École "Ecoute Ton Corps" de Lise BOURBEAU et étudiante en naturopathie à ISUPNAT.

 

Je consulte aussi par téléphone et par Skype alors n'hésitez pas à me contacter !

 

 

 

Hébergé par Overblog