Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Cœur de la Vie

Le Cœur de la Vie

Épanouissement personnel - Naturopathie - Couple - Cuisine - fonctionnement du corps humain -

Publié le par Rachel
Publié dans : #fonctions du corps humain
Le système musculaire: le tissu musculaire

Le muscle se distingue de tous les autres tissus du corps par sa fonction essentielle de se contracter, c’est-à-dire de se raccourcir. Grace à cette capacité, les muscles sont responsables de presque tous les mouvements de l’organisme.

Les types de muscles

Il existe trois types de tissu musculaire :

- squelettique

- cardiaque

- lisse

Ils diffèrent par leur structure, leur emplacement, leur mode de construction.

 

Points commun entre les muscles :

- le muscle strié squelettique est volontaire

- le muscle strié cardiaque est involontaire

- le muscle lisse viscéral est involontaire

 

Le muscle squelettique : les fibres musculaires squelettiques forment les organes appelés muscles squelettiques qui s’attachent au squelette. Ces fibres sont des cellules multi nucléées (des centaines de noyaux par cellule) en forme de cigare.

Le tissu musculaire squelettique peut se contracter rapidement et avec une grande force mais il se fatigue ite et doit prendre du repos après de courtes périodes d’intense activité.

 

Les muscle squelettiques sont solides parce que des milliers de leurs fibres sont enveloppées ensemble sans du tissu conjonctif, ce qui donne résistance et soutien à l’ensemble du muscle. Chaque fibre musculaire est recouverte d’une fine gaine de tissu conjonctif appelée endomysium. Plusieurs fibres et leur endomysium sont enveloppés à leur tour d’une membrane fibreuse plus épaisse, le périmiysium pour constituer un ensemble de fibres appelé faisceau. De nombreux faisceaux sont regroupés dans un revêtement encore plus résistant de tissu conjonctif ; l’épimysium qui recouvre l’ensemble du muscle. Les épimysium peuvent attacher les muscles directement à des os ou des cartilages ou fusionner pour constituer des structures résistantes en forme de cordon, les tendons, ou en forme de feuillet, les aponévroses. Ces deux types de structures attachent indirectement les muscles au revêtement de tissu conjonctif des os e des cartilages.

 

Les muscles lisses : se trouve dans les parois des organes viscéraux comme l’estomac, la vessie et les voies respiratoires. Leur fonction est de propulser des substances dans certaines voies de l’organisme.

Ses myocytes lisses sont fusiformes et possèdent un seul noyau. Leur fibres sont disposées en couches, le plus souvent au nombre de deux : l’une circulaire et l’autre longitudinale. Lorsqu’elles se contractent et se relâchent en alternance, les deux couches changent la taille et la forme de l’organe. Le muscle lisse est un muscle puissant qui fonctionne inlassablement.

Le muscle cardiaque : se trouve à un seul endroit dans l’organisme. Le cœur agit comme une pompe pour propulser le sang dans les vaisseaux sanguins et dans tout l’organisme.

Les fibres musculaires cardiaques sont recouvertes de petites quantités de tissu conjonctif souple. Elles sont disposées en spirales ou en faisceaux en forme de 8. Lorsque le cœur se contracte, ses cavités internes deviennent plus petites, propulsant le sang dans les grosses artères qui le quittent. Les fibres musculaires cardiaques sont des cellules ramifiées reliées par des jonctions particulières appelées disques intercalaires. C’est grâce à ces deux caractéristiques structurales ainsi qu’à la disposition en spirale des faisceaux musculaires du cœur que l’activité cardiaque est étroitement coordonnée.

Le tissu musculaire cardiaque joue un rôle primordial dans la circulation du sang mais il est assisté par les deux autres tipes de tissus musculaires : le travail des muscles lisses qui se trouvent dans les parois des artères est aussi essentiel au fonctionnement du système circulatoire, tandis que la traction des muscles squelettiques pendant un exercice favorise la circulation.

 

Fonction des muscles

- le mouvement : La mobilité de l’ensemble du corps résulte de l’activité des muscles squelettiques qui assurent la locomotion et la manipulation.

- le maintien de la posture : les muscles squelettique déterminent notre posture, ils effectuent sans cesse des ajustements pour conserver notre posture malgré l’effet de la force de gravité.

- stabilisation des articulations : les muscles et les tendons jouent un rôle important dans le renforcement de la stabilité des articulations pendant le mouvement.

- le dégagement de chaleur : le dégagement de chaleur résulte de l’activité musculaire. Lorsque l’ATP est utilisée pour produire une contraction musculaire, 75% de l’énergie produite se perd sous forme de chaleur.

Sources: cours ISUPNAT et "Biologie humaine" Elaine N Marieb

 

Commenter cet article

Qui suis-je ?

© Photo Jean-Noël Martin www.jnphotoparis.book.fr"Bien dans ma tête, bien dans mon corps, bien dans mon cœur ! " est ma devise.

 

Je vous propose de devenir créateur de votre vie !

 

Je m'appelle Rachel Durant et j'ai 47 ans.

 

Je suis thérapeute holistique, diplômée en Relation d'Aide à l'École "Ecoute Ton Corps" de Lise BOURBEAU et étudiante en naturopathie à ISUPNAT.

 

Je consulte aussi par téléphone et par Skype alors n'hésitez pas à me contacter !

 

 

 

Hébergé par Overblog