Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Cœur de la Vie

Le Cœur de la Vie

Épanouissement personnel - Naturopathie - Couple - Cuisine - fonctionnement du corps humain -

Publié le par Rachel
Publié dans : #fonctions du corps humain
Les sens: l’œil et la vision

Seulement un sixième de l’œil est visible.

Il est protégé par la structure osseuse des orbites et un coussin graisseux.

 

L’œil dispose de six structures annexes qui ont des rôles bien définis :

- les sourcils : protègent l’œil de la lumière et de la sueur qui coule sur le front

- les paupières : protègent l’œil de la lumière pendant la journée ainsi que pendant le sommeil, elles protègent des corps étrangers et le lubrifie

- Les cils : protège des rayons du soleil direct et de la sueur

- la conjonctive : protège l’œil des corps étrangers et le lubrifie

- l’appareil lacrymal : les larmes nettoient, protègent et lubrifient la surface de l’œil

- les muscles oculaires extrinsèque : préservent la forme du globe oculaire et le maintiennent dans son orbite

Le bulbe de l’œil

L’œil proprement dit est appelé bulbe de l’œil, il est composé de trois tunique :

- la tunique fibreuse du bulbe : est composée de deux structures 

  • la sclérotique : blanc de l’œil, c’est une couche de tissu résistant opaque et a vascularisée
  • la cornée : c’est la fenêtre qui laisse passer la lumière faite d’une couche de tissu conjonctif transparent, sans vaisseau, qui recouvre l’iris de l’œil. La cornée est riche en terminaisons nerveuses pour la plupart des neurofibres nociceptives

- la tunique vasculaire : correspond à la tunique intermédiaire et est formée de trois structures

  • La choroïde : couche de tissu conjonctif richement vascularisée qui nourrit la rétine et riche en mélanocytes dont la mélanine absorbe la lumière
  • Le corps ciliaire : sécrète l’humeur aqueuse, il est formé du muscle ciliaire qui modifie la courbure du cristallin
  • l’iris : partie colorée de l’œil avec la pupille au centre qui laisse passer la lumière

Par les muscles constricteur et dilatateur, le diamètre de la pupille se modifie, l’iris règle ainsi l’entrée de la lumière dans la partie postérieure du globe oculaire

- la tunique nerveuse : la rétine forme les 3/4 de la partie postérieure de l’œil. C’est la couche la plus profonde de l’œil. Elle est composée de deux parties :

  • l’épithélium pigmentaire : sur le côté externe, contenant des granules de mélanine qui absorbe la lumière permettant que l’image produite sur la rétine soit nette
  • la partie nerveuse de la rétine : sur la couche interne, une couche de neurones qui traitent les données visuelles puis envoie des influx au cerveau.

La rétine est vascularisée par les vaisseaux de la choroïde et par l’artère centrale de la rétine

Les photorécepteurs

Les photorécepteurs font synapse avec les cellules bipolaires qui elle-même font synapse avec les cellules ganglionnaires. Le prolongement des cellules ganglionnaires gagnent le centre de la rétine pour former le nerf optique.

Les photorécepteurs réagissent à la lumière. Ils transforment les rayons lumineux en réactions électriques.

Ils sont de deux sortes :

Les bâtonnets : sont les plus nombreux et assure la vision en noir et blanc ainsi que la vision en semi-obscurité.

Les cônes : assurent la vision des couleurs et la netteté de la vision dans la lumière vive

L’intérieur du globe oculaire

- le cristallin : situé derrière l’iris, il est une lentille biconvexe transparente et flexible qui focalise la lumière sur la rétine. Le cristallin est enveloppé d’une capsule de tissu conjonctif transparent sur laquelle s’insèrent les ligaments qui l’attachent au corps ciliaire

- le segment antérieur : situé entre le cristallin et la cornée

- l’humeur aqueuse : liquide proche du plasma sanguin contenu dans le segment antérieur. Ce liquide est fabriqué par les corps ciliaires et est drainé par le canal de Shlem vers la circulation sanguine

- le segment postérieur : situé entre le cristallin et la rétine

- corps vitré : substance gélatineuse composée d’eau, de fibres de collagène et de sucre, il remplit le segment postérieur

- la pression intra oculaire : est produite par l’humeur aqueuse et le corps vitré. Elle maintient la forme du globe oculaire et plaque la rétine contre la choroïde pour que la vision soit correcte

 

Différentes étapes du mécanisme de la vue

Quand la lumière passe d’un milieu à un autre milieu de densité différente, sa vitesse change et ses rayons dévient. Ce phénomène s’appelle réfraction. Les rayons lumineux dévient dans le bulbe de l’œil en traversant successivement la cornée, l’humeur aqueuse, le cristallin et le corps vitré pour atteindre la rétine.

La lumière constituée d’ondes photonique est convertie en impulsions électriques par les photorécepteurs  et les neurones de la rétine.

L’impulsion électrique est transmise au système nerveux central par le nerf optique.

Les photorécepteurs rétiniens cônes et bâtonnets, sont reliés par l’intermédiaire de neurones bipolaires aux cellules ganglionnaires dont les axones constituent le nerf optique.

Sources: Cours ISUPNAT et "Biologie humaine" de Elaine N Marieb

Commenter cet article

Qui suis-je ?

© Photo Jean-Noël Martin www.jnphotoparis.book.fr"Bien dans ma tête, bien dans mon corps, bien dans mon cœur ! " est ma devise.

 

Je vous propose de devenir créateur de votre vie !

 

Je m'appelle Rachel Durant et j'ai 47 ans.

 

Je suis thérapeute holistique, diplômée en Relation d'Aide à l'École "Ecoute Ton Corps" de Lise BOURBEAU et étudiante en naturopathie à ISUPNAT.

 

Je consulte aussi par téléphone et par Skype alors n'hésitez pas à me contacter !

 

 

 

Hébergé par Overblog