Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Cœur de la Vie

Le Cœur de la Vie

Épanouissement personnel - Naturopathie - Couple - Cuisine - fonctionnement du corps humain -

Publié le par Rachel
Publié dans : #fonctions du corps humain
La peau et les membranes de l'organisme: la cicatrisation*

L’organisme dispose de plusieurs moyens de se protéger contre les lésions et les « envahisseurs ».

Les muqueuses, les cils et les acides forts fabriqués par l’estomac, la peau, sont des barrières physiques mais ne représentent que quelques uns des moyens mis en place au niveau des tissus. Lorsqu’une lésion survient, la réaction inflammatoire et la réponse immunitaire se déclenchent (nous l’avons vu ici) et la cicatrisation s’amorce presque aussitôt.

La réparation des tissus prend deux formes :

- la régénération : le remplacement du tissu par du tissu sain de même type

 - la fibrose : la formation de tissu cicatriciel

Le type de tissu atteint et la gravité de la lésion déterminent le processus qui se produira.

 

La lésion de tissu déclenche une série d’événements :

- Les capillaires deviennent très perméables. Un liquide contenant entre autre un facteur de coagulation s’infiltre dans la région atteinte. Le facteur de coagulation permet la formation d’un caillot qui arrête les saignements, réunit les deux bords de la plaie et isole la région atteinte pour empêcher les bactéries et les substances nocives de pénétrer dans les tissus. Une croûte est formée par la partie externe du caillot.

- Formation de tissus de granulation.  Il est composé de nouveaux capillaires qui croissent à partir des capillaires intacts et s’étendent jusqu’à la région atteinte. Le tissu de granulation renferme des phagocytes qui éliminent le caillot sanguin et les cellules du tissu conjonctif (fibroblaste) qui synthétise les nanomères des fibres collagènes (tissus cicatriciel)

- Epithélium superficiel se régénère. A mesure qu’il se régénère l’épithélium superficiel pénètre dans le tissu de granulation situé juste en dessous de la croûte qui se détachera par la suite. A la fin du processus, l’épithélium pleinement régénéré reposera sur du tissu cicatriciel.

 

Tous les tissus n’ont pas la même capacité de régénération. Les tissus épithéliaux comme l’épiderme et les muqueuses se régénèrent facilement ainsi que le tissu osseux et le tissu conjonctif qui sont richement vascularisés. Le tissu musculaire squelettique se reconstitue mal. Le tissu musculaire cardiaque, le tissu nerveux de l’encéphale et de la moelle épinière sont en majeure partie remplacés par du tissu cicatriciel. 

Sources: cours ISUPNAT et "Biologie humaine" Elaine N Marieb

 

Commenter cet article

Qui suis-je ?

© Photo Jean-Noël Martin www.jnphotoparis.book.fr"Bien dans ma tête, bien dans mon corps, bien dans mon cœur ! " est ma devise.

 

Je vous propose de devenir créateur de votre vie !

 

Je m'appelle Rachel Durant et j'ai 47 ans.

 

Je suis thérapeute holistique, diplômée en Relation d'Aide à l'École "Ecoute Ton Corps" de Lise BOURBEAU et étudiante en naturopathie à ISUPNAT.

 

Je consulte aussi par téléphone et par Skype alors n'hésitez pas à me contacter !

 

 

 

Hébergé par Overblog