Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Cœur de la Vie

Le Cœur de la Vie

Épanouissement personnel - Naturopathie - Couple - Cuisine - fonctionnement du corps humain -

Publié le par Rachel
Publié dans : #Développement personnel, #moi
S'ouvrir à la vie*

 

J’ai toujours été une grande dépendante affective, très dépendante du regard des autres, de l’opinon, de la présence, de la reconnaissance des autres. Après avoir commencé un travail sur moi, je pensais être devenue autonome mais en fait j’étais plus dans l’indépendance. J’aimais parler d’autonomie, bien trop souvent pour que ce soit vrai, sûrement pour me convaincre moi-même.

 

Toute ma vie je me suis sentie vide intérieurement, la peur, l’insatisfaction et l’impression de ne pas aller dans la bonne direction, je connais. Dans ces moments là, je me sens  comme une enfant incapable d’avancer, complètement inhibée. Je ne suis rien, je n’arrive à rien. C’est effrayant, seule la colère me donne de l’énergie. J’entends mon mental me dire des choses folles et je finis par le croire, prête à prendre des décisions radicales et irréversibles. 

 

Il m’a fallu du temps pour accepter cette dépendance, j’ai cherché à changer les autres, je me suis sentie coupable et incapable de ne pas pouvoir m’assumer.  J’ai maltraité mon corps. J’avais besoin de le remplir pour ne pas sentir ce vide. Et lui qui se mettait à grossir pour me parler. Je ne pouvais entendre à quel point je me sentais mal. J’ai fuis dans le déni de moi. J’étais dans un tourbillon. Je ne pouvais plus rien contrôler. Je n’avais plus de pouvoir sur ma vie. Et pourtant, à dire vrai, à ce moment-là je n’étais pas vraiment consciente à quel point je me sentais mal. J’avais plutôt l’impression d’aller mieux et d’avancer.

 

Il y a plus de six mois, j’ai découvert le tantra. Il y a plusieurs années qu’il m’appelait mais ce n’était sans doute pas le moment. J’ai tout de suite été séduite par l’énergie du tantra, cette présence à soi et aux autres, cette liberté d’être, c’était ce que je cherchais, une suite d’"Ecoute ton corps" pour moi.

 

Ma vie a pris vraiment un tournant lors d’un week-end de tantra où j’ai pu poser ma détresse, ma peine, mon impuissance et l’accueillir. Cela m’a permis de lâcher prise et surtout de voir que c’est en lâchant le contrôle que tout se passe. J’y prends maintenant un plaisir incommensurable. Lâcher prise me permet de choisir ma vie, la créer telle que je veux et surtout de ne plus avoir peur, d’avoir confiance, et de voir que la vie est parfaite, vraiment. Je remercie mon mental de me dire qu’il a peur parce que grâce à lui, je sais où je me suis trompée précédemment. Je sais que le choix à faire est un autre aujourd’hui, je sais que le bon choix est irrationnel, c’est écouter mon cœur, mon intuition et je constate qu’ils ne se trompent pas. Même si parfois je suis déçue de ne pas obtenir ce que je veux, je sais que la vie me donnera quelque chose de meilleur encore. Je le sais, je l’ai expérimenté et maintenant je peux bénir les personnes que j’ai maudites de me faire souffrir !

 

Les situations problématiques sont toujours là pour nous amener à apprendre sur nous, à nous accepter, nous aimer tel que nous sommes. Ces personnes ou ces situations sont des cadeaux de la vie. J’ai eu tellement de cadeaux dans ma vie !

 

J’écris tout cela pour remercier la vie pour tout ce qu’elle m’a apporté et mesurer mon chemin personnel mais aussi pour vous encourager. Ne croyez pas qu’il n’y a pas de solution, que tout le monde vous en veut, ou que vous êtes incapable ou indigne d’amour. Ne vous limitez pas, osez ! Osez mettre des mots sur ce que vous vivez ! Donnez-vous le droit de mal vivre une situation, d’accuser, de juger, c’est temporaire et cela vous aidera ! Petit à petit la blessure fera moins mal et vous pourrez vous permettre d’aller la toucher, l’accueillir pour la guérir.

 

Nous n’avons pas appris à nous aimer nous-même tel que nous sommes avec nos peurs, nos limites, nos besoins, nos blessures, nos forces et nos faiblesses. Cela s’apprend quel que soit notre âge.

 

Soyez audacieux, faites un pas, même tout petit, chaque jour, si vous ne savez pas comment, osez demander de l’aide, vous exprimer, passer à l’action, reprenez votre pouvoir de création !  Choisissez, c’est ça le premier pas ! Ce n’est pas être faible mais bien être fort et courageux que de demander ou accepter de l’aide !

Commenter cet article

Qui suis-je ?

© Photo Jean-Noël Martin www.jnphotoparis.book.fr"Bien dans ma tête, bien dans mon corps, bien dans mon cœur ! " est ma devise.

 

Je vous propose de devenir créateur de votre vie !

 

Je m'appelle Rachel Durant et j'ai 47 ans.

 

Je suis thérapeute holistique, diplômée en Relation d'Aide à l'École "Ecoute Ton Corps" de Lise BOURBEAU et étudiante en naturopathie à ISUPNAT.

 

Je consulte aussi par téléphone et par Skype alors n'hésitez pas à me contacter !

 

 

 

Hébergé par Overblog