Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Cœur de la Vie

Le Cœur de la Vie

Épanouissement personnel - Naturopathie - Couple - Cuisine - fonctionnement du corps humain -

Publié le par Rachel
Publié dans : #Naturopathie
Les bienfaits du massage naturopathique*

 

L’objectif du massage en naturopathie

Le massage est une approche humoriste, c’est-à-dire une approche globale de la santé basée sur la dynamique des échanges, la circulation des liquides, les mouvements et la libération du diaphragme.

« Tout bouge et doit rester mobile. » Hippocrate

Le mouvement doit être entretenu en permanence.

Un ralentissement du mouvement amène une baisse du métabolisme et une accumulation des déchets dans les organes.

Le massage favorise les échanges du bain humoral et sa finalité est de relancer le mouvement.

L’augmentation de la chaleur va augmenter la filtration et la diffusion du sang et nettoyer le milieu intérieur.

Le massage est une méthode passive, il est complémentaire à l’hydrologie.

Il est utilisé en cure de désintoxication lorsque le sujet est trop intoxiqué et qu’il a peu de vitalité.

L’exercice physique sera utilisé par la suite.

 

Le massage accélère la circulation des liquides et de toutes les fonctions

Au niveau du sang en général, le massage améliore l’accès aux nutriments, le transport et l’élimination vers les filtres.

La cellule a besoin pour vivre d’être proche d’un capillaire sanguin.

Les échanges (filtration, réabsorption et diffusion) entre le sang et le tissu ayant lieu au niveau des capillaires sanguin, le massage améliore les échanges entre la cellule et le sang.

Ces échanges sont favorisés par la grande surface des capillaires et la lenteur de la circulation interne.

La circulation du sang est régulée par des petits muscles appelés sprinteurs capillaires placés à l’entrée de chaque capillaire sanguin.

Le système sympathique organise la circulation sanguine dans une réponse adaptative et en fonction des besoins des différentes parties du corps en ouvrant ou fermant ces sphincters.

 

Le massage améliore l’état du tissu conjonctif

Le tissu conjonctif est un tissu de soutien relativement solide et plus ou moins fibreux, dont le rôle consiste à protéger les organes qu’il entoure.

Il existe plusieurs sortes de tissus conjonctifs, le plus stimulé dans les massages est le tissu conjonctif lâche parce qu’il a des besoins propres.

Le tissu conjonctif a 4 fonctions :

- hydro-culture dans laquelle baignent les cellules

- organe de réserve, les cellules adipocytes sont des réservoirs nutritifs en graisse, protéines, sucre et eau

- organe de stockage, les déchets y sont stockés pendant la journée et éliminés la nuit

- organe poubelle, lorsqu’il y a trop de déchets (cellulite et fibrose)

 

Plus le tissu conjonctif stocke des toxines, plus il est gélatineux.

Inversement, plus il y a de la vitalité, plus le tissu conjonctif est en état de solution.

Le phénomène de thixotropie permet de transformer mécaniquement le tissu conjonctif gélatineux en une solution plus fluide qui favorise les échanges.

 

Les caractéristiques d’une peau saine

Une peau saine est souple, épaisse et élastique.

Les tissus doivent être fluides et mobiles par rapport aux autres, il ne doit pas y avoir d’adhérences qui forment des zones dures sur la peau.

Sa température doit être normale et ne pas faire mal.

 

Massage et relaxation

Une sensation de douleur qui sera perçue négativement provoquera une réaction de protection de l’organisme qui activera le système orthosympathique.

La fermeture des capillaires et la contraction des muscles empêcheront les effets bénéfiques du massage.

La sensation de « bonne douleur », perçue positivement activera le système parasympathique.

Le massage aura une action globale.

Le massage en parasympathique permet une vasodilatation et une amélioration au niveau de toutes les grandes fonctions : sécrétion des différentes glandes, amélioration du péristaltisme, filtration rénale, activité digestive, mouvements du cœur régulés, respiration ralentie et plus ample et ouverture des pores de la peau.

Une même manœuvre profonde peut être ressentie comme agréable en parasympathique ou désagréable si la personne est en orthosympathique.

L’envie de dormir, d’avoir des réactions émotionnelles, envie d’uriner après la séance, avoir le ventre qui gargouille ou une respiration qui se relâche sont des effets d’un massage en parasympathique.

Les effets spécifiques du massage

Le massage a différents effets suivant la manière qu’il est réalisé.

Relaxant : du type californien

Circulatoire : drainage lymphatique

Réflexe : réflexologie

Psychologique : reconnaissance du corps

Désintoxiquant : sur des zones particulières

Revitalisant : massage énergétique comme le shiatsu

Tonifiant: massage sportif

Emotionnel : le corps est le médiateur pour agir sur le muscle : gestalt massage

 

Différentes façons de pratiquer le massage 

Massage superficiel : l’effleurage 

Massage intermédiaire : les pressions peuvent être glissées / superficielles / profondes 

Massage musculaire : les pétrissages, les foulages 

Massage très local : les ponçages, les pressions, massages transversaux profonds

Massage sur le tissu conjonctif : les frictions, le palpé roulé, le trait tiré 

Massage plus profond : les percussions, les vibrations  

 

Les zones qui ne doivent pas être massées 

Le massage doit être évité dans les zones où il y a des ganglions lymphatiques :

- la partie interne supérieure des cuisses

- l’arrière des genoux

- les aisselles

- la zone en dessus des clavicules. 

L’attitude du masseur 

L’attitude du masseur est très importante car elle détermine la détente de la personne massée et donc l’efficacité du massage.

Le masseur doit lui-même être en système parasympathique, avoir une respiration ample et consciente pour amener le "massé" en parasympathique.

Il doit être ancré sur ses jambes et avoir une bonne position de la colonne vertébrale pour pouvoir faire des mouvements amples et fluides.

Une attitude d’écoute et de présence - être centré avec une intention de don - fait partie des qualités indispensables à un bon masseur.

L’ambiance, la température de la pièce, la luminosité, les odeurs sont toutes aussi importantes pour une bonne détente et un lâcher prise du "massé".

 

Commenter cet article

Qui suis-je ?

© Photo Jean-Noël Martin www.jnphotoparis.book.fr"Bien dans ma tête, bien dans mon corps, bien dans mon cœur ! " est ma devise.

 

Je vous propose de devenir créateur de votre vie !

 

Je m'appelle Rachel Durant et j'ai 47 ans.

 

Je suis thérapeute holistique, diplômée en Relation d'Aide à l'École "Ecoute Ton Corps" de Lise BOURBEAU et étudiante en naturopathie à ISUPNAT.

 

Je consulte aussi par téléphone et par Skype alors n'hésitez pas à me contacter !

 

 

 

Hébergé par Overblog