Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Cœur de la Vie

Le Cœur de la Vie

Épanouissement personnel - Naturopathie - Couple - Cuisine - fonctionnement du corps humain -

Publié le par Rachel
Publié dans : #Naturopathie
L'origine de la maladie*

En temps normal, l’organisme se nettoie régulièrement par le biais des émonctoires.

Les émonctoires, poumons, reins, peau, foie, intestins, sont des organes dont le travail est de nettoyer nos liquides (sang, lymphe et sérums cellulaires).

L’état de ces liquides dépend du bon fonctionnement de nos émonctoires.

Si ces organes sont « encrassés » par trop de déchets, ils sont surchargés et ne peuvent plus éliminer normalement les toxines qui restent alors dans le corps.

Pour s’en débarrasser, l’organisme crée des crises d’élimination (maladies).

La maladie est la conséquence de l’encrassement de l’organisme par trop de déchets, dû à l’alimentation et au fonctionnement du corps.

L’organisme se manifeste par différents symptômes avertissant de son déséquilibre lorsqu’il ne peut plus fonctionner normalement. 

C’est ce que la médecine allopathique nomme «maladie ».

 

L’influence du microbe ?

 « Le microbe n’est rien, le terrain est tout. » Claude Bernard

Un microbe ou un virus se comportera différemment suivant l’état de l’organisme qui le reçoit.

Les microbes font partie de nous et ils ne deviennent dangereux que si nous ne sommes plus capables de les contrôler du fait d’un système immunitaire (système de défense contre les maladies) affaibli.

Ainsi, les microbes dépassent leurs fonctions régulatrices et deviennent pathogènes (qui provoquent la maladie).

Les microbes se mettent à proliférer lorsqu’il y a rupture métabolique (rupture de l’ensemble des réactions chimiques de l’organisme pour le maintenir en vie) lorsque l’organisme est épuisé, qu’il ne peut plus faire face.

La maladie fait la santé

Cela peut être surprenant mais la maladie fait la santé.

C’est particulièrement le cas dans les maladies infantiles qui permettent au système immunitaire de l’enfant de surmonter la maladie par ses propres forces et ainsi de développer sa résistance contre d’autres maladies.

 

C’est un moment où l’enfant va se recentrer sur lui-même, se reposer tout en ayant la présence, le soutien et l’amour de ses parents.

En luttant contre la maladie, l’enfant vit une expérience qui le fera progresser en maturité.

 

La maladie joue un rôle capital dans le renforcement de nos défenses et la consolidation de notre terrain.

Elle permet au corps de se décharger des déchets toxiques accumulés dans l’organisme grâce à la fièvre.

La maladie n’est pas une fatalité, on ne tombe pas malade, on le devient parce que nous donnons nous-mêmes à notre corps, tous les ingrédients nécessaires à son intoxication.

Retrouver la santé

En comprenant le fonctionnement de notre corps et en prenant notre responsabilité dans notre état de santé, il est possible de corriger nos erreurs de vie pour retrouver notre vitalité

La naturopathie consiste à réapprendre comment s’alimenter, se relaxer, mieux gérer son mental et pratiquer une activité physique régulière.

Ainsi, la personne devient autonome face à son état de santé et non un simple consommateur de soin et de remèdes.

 

Nous ne tombons pas malade, nous le devenons.

L’harmonie de toutes les fonctions représente l’état de santé. La perturbation de celle-ci provoque la maladie.

 

Les raisons de la maladie peuvent être diverses :

 

Excès ou carences nutritives

Les repas souvent trop riches en sucres, en protéines et en mauvaises graisses ainsi que  les mélanges incompatibles provoquent beaucoup de réactions dans l’organisme :

- digestion longue et difficile

- fermentation et putréfaction dans l’intestin

- surcharge des compartiments liquidiens

- acidification des tissus

- perte de la valeur nutritive des aliments

- carence et absence d’apport d’énergie de la cellule

- inflammation des muqueuses

 

Manque d’apport énergétique, dépense trop importante

Les apports sont souvent insuffisants du fait d’une alimentation trop cuite, d’un cadre de vie qui nous coupe des bienfaits de la nature (béton), des vêtements synthétiques, d’un sommeil trop court et perturbé qui n’est plus assez réparateur, des pollutions intérieures et extérieures (produits chimiques, gaz toxiques…) et du travail qui nous maintient souvent à l’intérieur et nous empêche de profiter des bienfaits du soleil.

Dépenses trop importantes

La digestion de repas trop riches est très énergivore ainsi que les soucis, inquiétudes, énervements et confusions qui épuisent notre mental.

Nous pouvons aussi être fatigués du fait de trop de travail musculaire (dépense physique).

 

Insuffisances émonctorielles :

Les repas trop importants et trop riches dégagent beaucoup de déchets entraînant une surcharge des émonctoires :

Le foie :

Le foie peut contenir en excès des hydrates de carbones (coloïdes), des graisses, des aliments vides et des « poisons alimentaires » - comme le café, le thé, le chocolat, l’alcool et les sodas, des perturbateurs de synthèse comme les colorants chimiques, des médicaments, etc.

Les reins :

Les reins peuvent souffrir d’excès d’eau, d’excès de protéines et de sel, du tabac, des poisons alimentaires et des poisons de synthèse.

La peau

La peau peut être dépassée par trop de résidus colloïdaux (amidon et graisses), de résidus cristalloïdaux (viandes), par une circulation déficiente, de la cellulite, des vêtements inadaptés et une carence en soleil.

Les poumons

Le bon fonctionnement des poumons peut souffrir d’une trop grande sédentarité et d’excès de résidus colloïdaux.

 

Le manque de repos

Le manque de repos peut être provoqué par des nuits trop courtes ou décalées, une chambre mal aérée ou avec une température inadéquate, un environnement néfaste dû au bruit ou à la pollution électromagnétique, un manque de relaxation ou une surconsommation d’excitants dans la journée.

Chacun peut « tomber malade » ou avoir une baisse de vitalité dûe à une ou plusieurs de ces raisons. Généralement les facteurs sont multiples et croisés.

« On ne commande pas un corps, on ne peut que l’écouter et lui obéir pour le guérir. » Alain Rousseau

 

Commenter cet article

Qui suis-je ?

© Photo Jean-Noël Martin www.jnphotoparis.book.fr"Bien dans ma tête, bien dans mon corps, bien dans mon cœur ! " est ma devise.

 

Je vous propose de devenir créateur de votre vie !

 

Je m'appelle Rachel Durant et j'ai 47 ans.

 

Je suis thérapeute holistique, diplômée en Relation d'Aide à l'École "Ecoute Ton Corps" de Lise BOURBEAU et étudiante en naturopathie à ISUPNAT.

 

Je consulte aussi par téléphone et par Skype alors n'hésitez pas à me contacter !

 

 

 

Hébergé par Overblog